Les meilleures machines à café

Envie d'offrir ou de se faire offrir une machine à expresso ? Oui mais pas n'importe laquelle !

Suivez Guide Topten pour choisir un modèles parmi les plus économes en énergie.

Si vous êtes déjà équipés et que votre machine ne dispose pas de fonction automatique de mise en veille, une seule règle : pensez à éteindre votre machine après chaque utilisation !

 

Toutes les machines à café ne se valent pas

La plus grande partie de l'électricité utilisée par une machine à café est consommée non pas pour produire de savoureux expresso, mais pour maintenir l'eau du réservoir chaude (à 85/90 °C) en attente des prochaines tasses.

Certaines sont très énergivores et peuvent consommer autant qu’un réfrigérateur branché 24h/24 ! 

C'est notamment le cas d'anciens modèles qui restent sous tension pour être toujours prêts à l'emploi, même si vous n'utilisez votre machine que deux fois dans la journée.

Une astuce pour évaluer la performance d'un appareil : vérifiez la présence d’une fonction automatique de passage en mode "veille" ou "éteint" permettant de couper le chauffage du réservoir d'eau au bout de 30 min maximum. Les machines non équipées de cette fonction devraient être éteintes après chaque utilisation.

Les fabricants sont aujourd'hui capables de produire des machines beaucoup plus économes en mettant en place des systèmes automatiques d'extinction ou de mise en veille, en isolant convenablement le réservoir et le bloc thermique, ou en chauffant uniquement la quantité d'eau nécessaire pour préparer la boisson désirée.

Les Européens consomment près de 2,4 millions de tonnes de café par an, soit plus de 400 milliards de tasses ! Ils achètent entre 20 et 22 millions de machines à café chaque année.

A la différence d’autres catégories d’appareils ménagers, il n’existe aucune obligation pour les fabricants de déclarer la consommation d’énergie des machines à café. Mais l’Europe a réglementé les consommations en mode veille des nouvelles cafetières, et c’est le plus important pour l’impact dû à la consommation d’énergie des différents types de cafetières.

On estime que la réglementation permettra d’économiser 2 TWh par an, soit l’équivalent de la production de 2 centrales à gaz de taille moyenne.

 

Choisir le bon modèle et bien l'utiliser

Guide Topten vous conseille les modèles les plus efficaces pour une moindre consommation d'énergie : machines automatiques (utilisant du café "en vrac") et machines à dosettes ou capsules.

Vous trouverez dans les gammes à grand succès et à prix accessibles, des modèles tout à fait performants.

Les bonnes habitudes vous permettent de faire de belles économies d’énergie. Dans la mesure où elle est disponible, vous devriez régler la fonction de déclenchement automatique du mode veille sur une valeur raisonnable, par exemple 5 à 10 minutes pour un usage domestique.

Ceci permet non seulement d’économiser de l’électricité, mais aussi de préserver les joints et les pompes qui resteront en bon état plus longtemps s’ils ne sont pas chauds en permanence.

Lorsque des machines à café disposent d'un mode "économie d’énergie" (abaissement de la température du bloc thermique) vérifiez que celui-ci est activé.

Les machines à café expresso aussi sont concernées par la Directive Européenne sur le traitement des déchets électriques et électroniques : la loi impose aux distributeurs, lors de la vente d'un nouvel équipement ménager de reprendre gratuitement les équipements électriques et électroniques usagés que lui cède le consommateur (reprise du "un pour un"). Pour ce service, les consommateurs payent une éco-participation qui est de 0,16 € pour les machines à café expresso.

Si votre appareil est encore en état de marche, vous pouvez également en faire don à diverses associations.

Pour en savoir plus sur le recyclage et les solutions de collecte, vous pouvez consulter le site eco-systèmes.

 

Le coût environnemental du café

Réfléchissez au type de machine que vous souhaitez acquérir, pour quel type de café et quels choix de boissons : pour du café en grains (avec moulin à café intégré), pour du café déjà moulu (actuellement non représenté sur Topten) ou un système à dosette. Concernant ce dernier, il existe différents types de capsules ou de sachets.

Les prix des dosettes et capsules et les déchets en résultant peuvent varier fortement. N'oubliez pas que vous serez plus ou moins dépendants d'une marque de café et de ses prix de vente…

La consommation d’énergie des machines n’est pas ce qui pèse le plus dans l’impact environnemental d’une tasse de café. Selon une étude de l’Öko Institut en Allemagne, quand on considère la culture du café, son transport, son achat en magasin, la préparation de la boisson et le traitement des machines usagées, l’utilisation de la machine constitue un tiers de l’impact en termes d’émissions de CO2 (y compris la transformation en café moulu et le traitement des déchets électriques et électroniques). La culture du café (y compris la production des engrais) représente l’impact le plus important : environ 55% des émissions de CO2 (la machine elle-même pèse autour de 30% des émissions).

Il y a bien sûr des différences entre les modes de préparation de la boisson - qui produisent aussi des goûts très différents. Les machines à dosettes utilisent nettement moins de café (autour de 7 gr. de café moulu par tasse) réduisant le plus fort impact de la culture du café, mais la production et le traitement des dosettes vient s’ajouter à l’impact de la machine elle-même. Les fabricants de dosettes font des progrès, mais il n’y a pas de méthode objective de chiffrage de ces impacts, ce qui serait intéressant aussi pour comparer les dosettes entre elles, à base d’aluminium ou non, emballées individuellement ou collectivement, dans du plastique ou un autre matériel, compostables après usage, avec ou sans système de récupération adéquat, etc.

 

(18/05/2015)