Pour Noël, des cadeaux électroniques plus verts !

Comme à l’accoutumée, Noël sera l’occasion d’une frénésie d’achats de produits hi-tech qui trouveront leur place au pied des sapins.

 

Plaisir des fêtes, mais aussi un soupçon de mauvaise conscience quand on sait à quel point ces appareils peuvent être polluants et peu durables...

 

Peut-on faire quelque chose au moment de l’achat pour améliorer les choses ?

La réponse est oui :-) Suivez le guide…

 

Consoles de jeux : gare à la nouvelle génération

Cadeau incontournable, la console de jeux vidéo peut se révéler un mauvais pari pour la facture d’électricité… Si les fabricants ont fait des efforts pour réduire la consommation de leurs consoles précédentes, la toute nouvelle génération à ultra haute-définition qui arrive en ce moment a de quoi inquiéter. La PS4 PRO et la Xbox One X nécessitent jusqu’à 80% de puissance électrique en plus que les modèles de la génération d’avant. En avoir plein  les mirettes n’est donc pas un bon plan pour l’environnement !

Autre inquiétude, ces nouvelles consoles plus sophistiquées mettent plus de temps à s’allumer. Pour combler l’insatisfaction des gamers, elles proposent parfois des modes de  démarrage rapide qui laissent en réalité l’appareil à moitié allumé en permanence. Ainsi, le mode « instant on » de la Xbox One X gaspille un tiers d’électricité en plus sur une année.

En matière de recyclage et de réparabilité, les trois principaux fabricants se sont engagés récemment auprès de l’Union européenne à faire des progrès concertés pour rendre leurs appareils plus durables. Une promesse qu’il faudra vérifier.

Alors, que faire ? On pourra opter pour une console portable. Les modèles portables  consomment jusqu’à 10 fois moins d’électricité qu’un modèle de salon, et génèreront moins de déchets.

 

Ecrans : faire les bons choix

Les fabricants de téléviseurs rivalisent d’inventivité pour nous proposer sans cesse de nouvelles fonctionnalités : ultra haute-définition (4K), écrans incurvés, TV connectées, etc. Mais c’est parfois au prix d’une surconsommation d’énergie !

Une étude américaine de 2015 (NRDC "The big Picture") a par exemple montré que les modèles 4K pouvaient engloutir 30% d’électricité en plus que les modèles HD.

La taille de l’écran a un impact très fort sur la consommation : un écran de 100 cm de diagonale consommera environ le double d’un modèle similaire de 70 cm.

Pour s’y retrouver, rendez-vous sur Guide Topten qui liste les TV et les écrans les plus performants du marchés.

En magasin, il y a heureusement la précieuse étiquette énergie qui renseigne à la fois sur l’efficacité des modèles (classe de A+++ à D) et leur consommation d’énergie annuelle (chiffre indiqué en kWh/annum). Orientez-vous vers des appareils de classe A++ ou A+ et dont la consommation annuelle reste raisonnable (par exemple inférieure à 50 kWh/an pour un écran de 80 cm)

Qu’en est-il des autres impacts sur l’environnement (produits chimiques, recyclabilité…) ?  L’Union européenne a développé un éco-label pour repérer les téléviseurs les plus écolos, mais hélas très peu de modèles le revendiquent actuellement.

 

Smartphones et tablettes : l’obsolescence toujours au programme…

On n’en finit pas de voir de nouveaux modèles de téléphones et tablettes arriver sur le marché en nous promettant la lune. On serait tenté d’y voir le cadeau de Noël idéal. Mais pour la planète, on repassera… En effet, on est encore bien loin de la durabilité : obsolescence rapide, incompatibilité entre chargeurs, batteries non remplaçables, etc.

Doit-on se résigner ? On peut saluer les efforts de ceux qui continuent à pousser cette industrie à s’améliorer, telle Greenpeace dont on consultera l’instructif classement environnemental des marques d'électronique et les notes "obsolescence" des modèles de smartphones et tablettes sur le marché. Deux guides utiles pour faire ses achats en meilleure conscience.

Quel est le smartphone que ces guides recommandent le plus ? Il s’agit du Fairphone, dont nous avons déjà parlé sur ConsoGlobe. De quoi faire un cadeau hi-tech et plus éthique pour les fêtes.

 

Et les autres gadgets ?

Nous n’avons pas tous la possibilité d’offrir à nos proches un téléviseur ou un smartphone onéreux. Certains opteront pour des appareils plus petits, voire des gadgets à la mode. Demandons-nous quand même s’ils seront vraiment utiles et utilisés. A quoi servira un drone à quelqu’un résidant essentiellement en milieu urbain ? Une caméra GoPro ravira-t-elle une personne peu pratiquante de sports extrêmes ?

Préférons aussi des appareils ayant l’air un minimum robuste et pas trop bas de gamme. Beaucoup de gadgets finissent à la poubelle trop vite, gaspillant des ressources naturelles et contribuant à diverses pollutions. En effet, les petits appareils ont peu de chance d’être collectés et recyclés proprement. Selon l'ADEME le taux de collecte n’est que de 45% en France sur l’ensemble des appareils électriques et électroniques.

Attention enfin à la mode des appareils connectés, qui peuvent être pilotés à distance par internet ou par un téléphone. Ils doivent consommer de l’électricité en permanence pour rester connectés. Cela peut représenter jusqu’à 25 kWh supplémentaires par an, soit autant que la consommation de 5 smartphones.

Plutôt qu’un gadget électronique pas très utile, pourquoi ne pas offrir un objet plus durable et moins polluant ? Il y a l’embarras du choix. Vous pouvez par exemple consulter la sélection de cadeaux de Noël de ConsoGlobe : https://www.consoglobe.com/selection-noel-2017-cg.

 

Crédit photo : Lightfieldstudios / 123RF Banque d'images

Guide Topten pour ConsoGlobe

09/12/2017